Financement matériel informatique : comment faire ?

Le matériel informatique est actuellement indispensable à tout secteur d’activité. Ces appareils vous permettent de travailler plus rapidement et efficacement. Pourtant, disposer de ces équipements n’est pas du tout aisé compte tenu de leurs coûts. Ainsi, vous devez chercher plusieurs solutions pour les acheter. Pour plus d’informations, lisez ce qui suit.

Comment financer son matériel informatique ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour le financement de votre matériel informatique. Au nombre de ces possibilités, vous avez :

A lire également : Comment installer Windows sur un ordinateur vierge ?

Notez que chacune de ces options présente ses avantages et inconvénients.

Les fonds propres

Vous pouvez financer l’achat de votre matériel informatique à l‘interne. En réalité, la méthode de l’usage des fonds propres consiste à s’appuyer sur vos propres moyens qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’un particulier. Notez qu’il existe deux formes de fonds propres, dont l’autofinancement et l’apport en capital.

L’autofinancement consiste essentiellement à toucher la trésorerie pour puiser les sommes relatives à l’achat dans les caisses de l’entreprise. Pour ce faire, il doit être bien évalué en procédant au calcul de la capacité d’autofinancement (CAF).

Cela permettrait de ne pas fragiliser la structure pour se retrouver sans aucun sou en réserve. Par contre, l’apport en capital est basé sur les ressources personnelles de tierces personnes et surtout des associés de l’entreprise.

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation est également une option intéressante. C’est un prêt octroyé pour le financement de tout type de projets sauf ceux en rapport avec l’immobilier. Il existe différents types de crédits de consommation, mais le prêt personnel est celui qui pourrait vous aider à financer votre matériel informatique.

Le prêt personnel est une option avec des conditions de souscription abordables. Plus intéressant, il ne requiert pas de justificatifs ni d’apports personnel. Toutefois, le crédit de consommation affecté est aussi une possibilité qui vous aidera dans ce sens. Cela passe par un contrat bien défini mentionnant avec précision le justificatif du prêt.

Le prêt professionnel

Le crédit professionnel est une solution externe très prisée par les uns et les autres pour le financement de leur projet d’achat de matériel. Pour bénéficier d’un tel crédit, vous devez fournir à la structure bancaire un dossier de prêt bien constitué.

À ce titre, votre banque vous octroiera les fonds nécessaires que vous devez rembourser avec intérêts. Le remboursement est effectué sur une période définie dans votre contrat.

Le réel souci avec ce type de prêt est d’arriver à convaincre l’institution financière que vous serez en mesure de solder vos dettes à temps. Voilà pourquoi, il vous sera demandé certains documents clés.

Autres sources de financements ?

D’autres solutions sont également envisageables pour financer vos appareils informatiques. Vous pouvez souscrire un crédit-bail, opter pour le système de location financière ou encore bénéficier des subventions et aides financières.

La location financière

La location financière constitue un autre moyen intéressant de vous faire financer votre matériel informatique. Cela consiste à substituer votre outil informatique par une version récente.

Ainsi, vous recevez votre matériel après avoir signé le contrat de location. Ce faisant, vous aurez une mensualité à payer sur une durée déterminée (entre 3 et 5 ans) mentionnée dans votre contrat.

Cette possibilité vous évite les démarches administratives. Tout sera à la charge du loueur. Cela semble aussi plus facile à gérer que l’autofinancement et les emprunts bancaires aux intérêts financiers conséquents.

Le crédit-bail

Le crédit-bail ou leasing est une solution de financement assez souple. Son fonctionnement est presque identique à celui de la location financière. La différence se dénote sur les offres qui vous sont présentées au terme de votre contrat.

Vous pouvez décider soit continuer le contrat en louant toujours le bien soit rendre le matériel en mettant fin au contrat. Aussi, vous pouvez décider de racheter le bien. De ce fait, le coût du matériel serait le montant qui resterait de son prix normal si vous déduisez tous les paiements effectués.

Par ailleurs, avec le crédit-bail, vous pourrez renouveler vos équipements pour des versions plus performantes à moindre coût dès que vous vous sentirez dans le besoin.

Les aides et subventions

Vous pouvez bénéficier des aides et subventions financières en provenance de certains organismes publics ou privés ou même de l’État.

Bien que cela ne nécessite pas une charge additionnelle, la procédure pour l’obtention des aides financières n’est pas aisée.

Ainsi, le financement de votre matériel informatique dans ces cas ne pourra être rapide. Soyez donc patient.

Les avantages et inconvénients des différents modes de financement

Maintenant que nous avons vu les différentes sources de financement pour votre matériel informatique, pensez à bien examiner chaque mode de financement.

L’autofinancement :
Le principal avantage de l’autofinancement est la liberté qu’il offre. Effectivement, vous n’êtes pas redevable à un tiers ni soumis à une durée ou des modalités particulières. Vous pouvez ainsi utiliser le matériel autant que vous le voulez sans avoir à répondre à personne.

Ce mode de financement peut être difficilement accessible si vous ne disposez pas d’un capital suffisant. En utilisant vos propres fonds pour acquérir du matériel informatique, cela réduit considérablement vos liquidités et donc votre capacité d’investissement dans d’autres domaines importants pour votre entreprise.

Les emprunts bancaires :
L’avantage majeur des emprunts bancaires est leur accessibilité facile auprès des institutions financières qui offrent des conditions adaptées aux besoins spécifiques des entrepreneurs. Ils permettent aussi une gestion optimale du budget puisqu’on définit avec précision le montant nécessaire et les mensualités prévues dès le début du contrat.

En revanche, l’inconvénient principal reste lié aux frais supplémentaires tels que les intérêts sur la somme prêtée ainsi que divers frais administratifs associés au processus d’obtention du prêt.

La location financière :
Le grand avantage ici est qu’en optant pour cette solution comme mentionné précédemment, elle simplifie le processus de financement en évitant les démarchages administratifs tout en renouvelant vos équipements pour des versions plus performantes.

La location financière peut s’avérer coûteuse sur le long terme et ne convient pas toujours aux entreprises ayant des besoins spécifiques qui peuvent exiger des options personnalisées.

Le crédit-bail :
Il offre une flexibilité intéressante puisqu’il permet d’attendre l’échéance du contrat pour prendre une décision comme indiqué précédemment. Il permet aussi de bénéficier d’une option d’achat, ce qui est avantageux si vous souhaitez acquérir le matériel à prix réduit.

L’inconvénient majeur reste cependant lié aux obligations contractuelles que vous devez respecter ainsi qu’un coût global supérieur à un achat direct.

Les aides et subventions :
Bien que cela semble attractif, obtenir ces types de financements prend souvent beaucoup de temps. Vous pouvez passer plusieurs mois avant d’obtenir la réponse définitive quant à votre demande. Cela peut être problématique si vous avez besoin rapidement du matériel informatique souhaité.

En revanche, ces solutions sont généralement sans frais supplémentaires et peuvent aider les entrepreneurs disposant de peu ou pas de capital disponible pour investir dans leur entreprise.

Il n’y a pas qu’un seul mode adapté au financement du matériel informatique car chaque solution propose ses propres avantages et inconvénients. Pensez à bien étudier attentivement vos besoins ainsi que vos capacités budgétaires pour faire le choix adéquat parmi les différentes options disponibles.

Comment choisir le financement le plus adapté à son entreprise ?

Maintenant que nous avons passé en revue les différentes sources de financement pour votre matériel informatique, voyons comment choisir le mode de financement le plus adapté à votre entreprise.

Évaluer vos besoins
La première étape est d’identifier clairement vos besoins et d’établir une liste du matériel dont vous avez besoin. Cela peut être un ordinateur portable pour chaque employé, des serveurs supplémentaires ou encore des logiciels spécifiques.

Budget disponible
Pensez à bien évaluer votre budget disponible pour ce nouveau matériel informatique. Vous pouvez aussi envisager la possibilité d’utiliser plusieurs modes de financement afin de réduire les risques financiers associés à un seul mode.

Analyser les avantages et inconvénients
Une fois que vous aurez listé les options qui correspondent aux besoins budgétaires établis précédemment, analysez attentivement leurs avantages et inconvénients respectifs tels que nous venons de le mentionner : coût global estimatif comparativement avec l’autofinancement par exemple, durée du contrat, obligations contractuelles, etc.

Décider du meilleur choix pour votre entreprise
Après avoir analysé tous ces éléments, vous êtes en mesure de prendre une décision éclairée quant au mode de financement le plus adapté à vos besoins et votre profil d’entreprise. Veillez à bien négocier les termes du contrat auprès des prestataires que vous avez identifiés.

L’acquisition de matériel informatique est essentielle pour la croissance et l’évolution de toute entreprise. C’est pourquoi, pensez à bien détailler les éléments qui feront la différence entre une réussite totale ou partielle pour votre projet !