Comment jouer à des jeux de guerre peut-il développer votre cerveau

Depuis quelques années, les jeux de guerre tels que Call of Duty, Battlefield, Vikings ou encore World of Warcraft ont gagné en popularité, plus particulièrement auprès des jeunes adolescents. Ces jeux d’actions ont néanmoins une mauvaise réputation. Ils sont souvent jugés agressifs, avilissants et abrutissants.

Cependant, les résultats des recherches scientifiques récentes tendent à démentir progressivement ces différents préjugés. Les chercheurs ont montré que contrairement aux croyances populaires, les risques présentés par ces jeux de guerre sont moindres et faciles à éviter.  En outre, d’après les recherches scientifiques dirigées par un professeur en neurosciences de l’Université de Genève (UNIGE), les jeux de guerre sont bénéfiques car ils contribuent au développement cognitif des joueurs. En effet, la pratique de ces jeux de tirs et de combats peut améliorer sensiblement la capacité d’attention, l’acuité visuelle, la rotation spatiale ainsi que la mémoire d’un individu.

A lire aussi : Victime d'usurpation d'identité : pourquoi contacter un avocat spécialisé?

Amélioration de la capacité de concentration

Les jeux de guerre nécessitent une attention accrue chez le joueur. En effet, plus une personne joue aux jeux de guerre, plus sa cognition attentionnelle c’est-à-dire sa capacité à se concentrer sur un objet ou une cible devient élevée.

Des tests psychométriques réalisés sur une période de 15 ans ont permis de démontrer la corrélation entre la pratique usuelle des jeux de guerres et le développement de l’attention spatiale d’un individu. Les joueurs présentent ainsi une meilleure capacité de concentration que les non-joueurs. Ils ont une grande capacité à faire abstraction des objets ou des détails futiles pour recentrer leurs attentions sur leurs cibles ou sur les objets réellement importants. En outre, les jeux de guerre rendent les utilisateurs plus polyvalents. Grâce à ces jeux vidéo, ils sont capables de mener à bien plusieurs tâches simultanées.

A lire aussi : Cybersécurité : pourquoi l'externalisation va émerger

Même si les bienfaits des jeux de guerre sur la capacité de concentration de l’individu sont avérés, l’usage de ces jeux vidéo sur les patients hyperactifs se sont révélés infructueux à ce stade.

Amélioration de l’acuité visuelle

Grâce aux jeux de guerre, les joueurs disposent d’une attention visuelle décuplée par rapport aux autres personnes. En effet, les études montrent qu’un entraînement aux jeux de tirs et de combat améliore efficacement la capacité perceptive et la coordination visuo-motrice d’un individu. Grâce aux jeux de guerre, son champ de vision périphérique ou central devient donc plus élargi, ce qui lui permet de distinguer une grande quantité d’objets d’un simple coup d’œil. Cette attention visuelle permet aux adeptes des jeux de guerre d’être plus efficaces dans la recherche ou le suivi simultané de plusieurs objets, ou encore la lecture de textes écrits en petits caractères. Les jeux de guerres sont ainsi particulièrement appropriés pour la rééducation de patients souffrant d’un déficit visuel.

Amélioration de la rotation mentale

Parmi les avantages des jeux de guerre, nous pouvons également citer l’amélioration de la rotation mentale du joueur. Selon une étude récente menée par une professeure de psychologie à l’université de Trèves, les garçons qui jouent régulièrement aux jeux de guerre présentent une plus grande performance par rapport aux tâches de rotation mentale, quel que soit le matériel informatique auquel ils jouent.

Amélioration de la mémoire spatiale

Au-delà de son impact sur l’habileté visuo-spatiale de l’individu, la pratique des jeux de guerre a également un impact non négligeable sur la mémoire de travail spatial du joueur.

Une revue de recherche a notamment montré que les adeptes de jeux de guerre ont une capacité de mémorisation largement supérieure aux non-joueurs. Ils sont notamment capables de retenir plus facilement les listes de mots qui leur sont présentées. A ce propos, des études ont été menées sur l’impact des jeux de guerre tels que World of Warcraft sur la mémoire, l’attention, l’acuité visio-spatiale des individus du troisième âge (de 60 à 77 ans).

Amélioration de la capacité de réflexion

Enfin, les jeux de guerre améliorent le sens de l’observation et les réflexes du joueur. Un individu entraîné aux jeux d’actions et de tir présente effectivement des réactions comportementales plus rapides et efficaces. Ils sont capables de traiter de manière spontanée une quantité importante d’informations en un temps record.

Également, les jeux de guerre amènent le joueur à être plus à l’aise au traitement simultané de variables multiples. Ainsi, les jeux vidéo de guerre ont également un impact positif sur la capacité de l’individu à mener des réflexions stratégiques poussées et à adopter des raisonnements inductifs logiques. A ce propos, les études montrent qu’en pratiquant les jeux de guerre, il est possible d’augmenter les capacités cognitives d’un individu d’un tiers d’écart-type comparé au groupe de contrôle.

Conclusion

Ainsi, au-delà du simple divertissement, les jeux de guerre présentent de nombreux avantages. La pratique de ces jeux vidéo contribuent à développer la capacité cognitive d’un individu. De plus, les effets positifs des jeux de guerre sur la mémoire, la coordination visuo-motrice, l’acuité visuelle et la capacité attentionnelle de l’individu peuvent demeurer plusieurs mois.

Fans de jeux de guerres et de jeux d’actions ? Retrouvez une large gamme de jeux de guerre sur le site plarium.com.