SEO

5 conseils pour penser son référencement SEO

Ce n’est pas un secret que Google adore mettre à jour son algorithme de référencement. En fait, au cours d’une année, il peut effectuer plus de 500 modifications ! Le référencement consiste à optimiser votre contenu afin qu’il apparaisse plus souvent dans les résultats de recherche. Avec autant de changements à gérer, il est facile de passer à côté de quelque chose. Alors, comment penser à votre stratégie de référencement SEO ?

Lire également : Comment avoir un bon référencement ?

1. Recherche de mots-clés

La recherche de mots-clés présente deux avantages. Tout d’abord, en découvrant et en organisant les requêtes de recherche pertinentes, vous comprendrez les mots et les expressions que les consommateurs utilisent pour trouver vos produits et services. Vous pouvez ensuite utiliser ces mots-clés dans les descriptions de produits, les titres et les articles de blog, ce qui améliore votre classement dans les recherches organiques.

Mais la recherche de mots-clés n’est pas uniquement destinée pour le référencement naturel. Savoir comment les consommateurs recherchent ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin permet de découvrir des concurrents (qui se classent pour ces mots-clés) et de générer des idées pour des produits nouveaux ou améliorés.

Lire également : Comment classer rapidement ses photos ?

Il existe un grand nombre d’outils de recherche de mots-clés gratuits ou payants. Organiser les mots-clés en fonction d’une intention commune peut être un défi (et prendre du temps), mais c’est faisable avec des feuilles de calcul.

2. Créer un contenu utile

Connaître le mot-clé principal d’une page et l’inclure dans le titre (et le corps du texte, si cela a un sens) est un élément clé de l’optimisation du contenu. Mais la tactique la plus importante consiste à créer des informations véritablement utiles que les consommateurs ont envie de consommer. Il est en effet impossible d’optimiser un contenu que personne ne veut lire ou consulter.

Google comprend désormais l’intention des chercheurs ainsi que la pertinence et la valeur du contenu. Mais tout commence par un contenu utile qui sert vos consommateurs cibles et répond à leurs questions telles qu’elles sont révélées dans les requêtes de recherche.

3. Évitez le contenu dupliqué

Le contenu dupliqué est un contenu qui est disponible sur plusieurs URL sur le Web. Comme plus d’une URL présente le même contenu, les moteurs de recherche ne savent pas laquelle des URL doit figurer en tête des résultats de recherche. Le risque du contenu duppliqué c’est de se faire classer plus bas et donner la préférence à d’autres pages Web.

4. Surveillez les analyses

L’analyse de logs en utilisant Google Analytics et Search Console par exemple est essentielle pour comprendre les performances de la recherche organique. Ils indiquent les pages qui reçoivent le plus de trafic organique, les mots-clés qui génèrent ce trafic, ainsi que l’engagement et les conversions découlant de ce trafic, parmi de nombreuses autres mesures.

Si vous ne pouvez pas consulter des rapports détaillés, vérifiez au moins régulièrement vos analyses pour détecter les baisses de trafic ou les problèmes de performance du site. Les deux requièrent une attention immédiate.

5. Optimisez les balises de titre

Les balises de titre perdent peu à peu de leur pouvoir de classement organique, mais elles restent importantes. L’inclusion de mots-clés dans le titre informe Google de l’objectif de la page. En outre, un titre bien conçu sera probablement la partie la plus visible d’un extrait de résultat de recherche standard. Il peut donc également avoir un impact sur les clics.