Matériel : imprimante 3D et consommables

Les imprimantes 3D attirent de plus en plus de personne et pour de bonnes raisons ! Elles permettent de fabriquer vous-même des objets plastiques en quelques clics. C’est un excellent outil pour laisser s’exprimer votre créativité. Cependant, pour que votre imprimante puisse fonctionner de façon optimale, vous devez bien la connaître et savoir en prendre soin. Voici tout ce que vous devez savoir pour cela.

Les imprimantes 3D professionnelles

Il existe sur le marché une large gamme d’imprimantes 3D professionnelles. Vous trouverez notamment les imprimantes 3D ASIGA, HP, DESKTOP MÉTAL, RAPIDSHAPE et SINTRATEC. Grâce à leurs nombreuses fonctionnalités, elles permettent de couvrir l’ensemble des besoins des entreprises en matière de fabrication 3D. Vous pouvez notamment parcourir ce site pour trouver l’imprimante 3D qui vous convient le mieux.

A lire également : Intéressons-nous aux interactions des clients avec la SAV.

Elles vous permettent de faire des impressions 3D thermoplastiques, de polymériser plusieurs types de résines ou encore de faire des impressions en métal. Les imprimantes 3D ASIGA par exemple conviennent parfaitement si vous exercez dans le secteur de la dentition, de l’audition, de la bijouterie, etc. En revanche, celles proposées par RAPIDSHAPE correspondent aux industriels qui fabriquent en série et qui souhaitent automatiser leur production.

L’imprimante 3D SINTRATEC est quant à elle très ergonomique, soignée et permet de produire des pièces plastiques en PA12 et TPE.

A voir aussi : TutuApp : connexion et problème de connexion

imprimante 3D

Les consommables pour impression 3D

Vous pouvez utiliser plusieurs types de matériaux pour réaliser des impressions 3D. Les imprimantes qui se servent de la technique du Dépôt de Matière Fondue pour produire les impressions utilisent le PLA (Plastique biodégradable d’origine végétale) et l’ABS (matériau à base de pétrole compatible avec quasiment toutes les imprimantes). Ce sont des polymères qui deviennent mous et malléables après avoir été réchauffés. Ils reviennent par la suite à l’état solide dès qu’ils refroidissent.

La technique de dépôt de matière fondue emploie également les PVA et les HIPS. Ces consommables se dissolvent rapidement dans de l’eau ou avec un solvant spécifique en l’espace de 24 h. Par ailleurs, si vous souhaitez imprimer des prototypes en plastiques blancs, vous devriez utiliser de la poudre de polyamide.

Parmi les autres consommables, il y a également l’alumine, la résine liquide, les cires, les poudres métalliques, l’acier, le titane, l’aluminium, etc. Vous pouvez choisir celui qui correspond à votre imprimante et aux qualités des objets que vous souhaitez fabriquer.

L’entretien d’une imprimante 3D

Après avoir utilisé votre imprimante 3D, vous devez l’entretenir pour vous assurer d’obtenir d’elle des performances optimales. Vous devriez commencer par lubrifier les tiges de guidages. Ensuite, il vous faudra vérifier l’état général de l’imprimante. Cela vous permettra de détecter une éventuelle panne dans le fonctionnement de votre appareil.

Vérifiez aussi les vis, les tensions des courroies, les branchements, etc. Les vibrations peuvent les avoir dévissés ou déconnectés. Vous pourrez alors imprimer en toute sécurité. Il faudra également mettre au propre l’extrudeur de votre imprimante. Nettoyez-le avec un petit outil très fin comme une pince à épiler.

Il est possible de nettoyer les résidus de plastiques ou de poussières en soufflant dans ses engrenages grâce à une bombe à air comprimé. Vous devriez également nettoyer la buse de votre imprimante avec du plastique que vous ferez fondre à l’intérieur. Il permet de s’assurer que ce composant n’est pas obstrué. Ensuite, vous n’aurez qu’à la placer dans de l’acétone pour dissoudre le plastique.

Enfin, terminez l’entretien de votre imprimante en nettoyant et en ajustant votre plateau. Positionnez-le bien à niveau par rapport à la buse pour de meilleures impressions.