Web

Qu’est-ce que le développement informatique sur Cloud Native ?

L’utilisation du Cloud, après avoir gagné cote au rang des tendances en matière de développement, est désormais une nécessité pour les entreprises. En effet, le Cloud est aujourd’hui un système permettant d’optimiser la compétitivité pour certaines activités. En effet, le développement, l’amélioration et l’exécution d’applications Cloud Native semblent plus faciles et rapides.

Qu’est-ce que le Cloud Native ?

Le Cloud native désigne le mode de développement des applications qui sont destinées pour une utilisation sur le Cloud Computing. Ce qui signifie que ce qui en résulte sera un service informatique dont l’accès est basé sur Internet, sur un serveur géré par un fournisseur.

A lire en complément : Comment rédiger des articles de qualité pour le web ?

Une application Cloud Native est ainsi composée de plusieurs services indépendants, et/ou faiblement couplés. Elle peut être un site internet, une application collaborative, un web app, etc.

Le développement d’une application Cloud Native est considéré comme étant plus rapide. Il en est de même pour ses mises à jour ou pour d’autres actions évolutives. Le Cloud Native répond donc parfaitement aux besoins des entreprises en leur permettant d’offrir des applications adaptées aux besoins de leurs clients. Pour en découvrir plus sur les offres, rendez-vous sur ce site internet.

A découvrir également : ZT ZA : pourquoi zt-za ne fonctionne plus ?

Quels sont ses avantages ?

L’intérêt du développement Cloud Native est sa rapidité et sa flexibilité. En effet, il offre plus de liberté aux développeurs en raison des services indépendants. Quelle que soit l’architecture du cloud choisi (public, privé ou hybride), les applications exécutées sont plus réactives et résistantes aux pannes.

En fait, le cloud offre une option de provisionnement en libre-service. Les développeurs ont aussi accès à la demande de ressources. De plus, l’ensemble du développement est automatisé tout au long du cycle de vie des applications. Ce qui réduit aussi les risques d’erreurs.

D’autre part, puisque les applications Cloud Native sont évolutives, les entreprises n’auront pas à consacrer un budget conséquent pour les refontes et les mises à jour de matériel si les contraintes augmentent. Sans compter l’absence des problèmes d’interruption de service pendant ces mises à niveau. Les modifications à l’exemple de l’ajout de fonctionnalités peuvent se faire en temps réel.

Les caractéristiques d’une application Cloud Native

Une application Cloud Native est caractérisée par ses microservices indépendants. Faiblement liés, ces derniers se communiquent par des interfaces API standardisées. Ils peuvent être intégrés librement dans une application. C’est ainsi que les utilisateurs croient qu’ils interagissent avec une seule application.

Par ailleurs, il y a aussi le comportement automatisé des applications Cloud Native. C’est ce qui permet, en effet, la facilité de l’optimisation de leur performance. C’est une des exigences des activités en ce moment.

Grâce aux mécanismes recovery du Cloud Native, les utilisateurs ne feront pas face à une interruption totale en cas d’erreurs d’infrastructure ou de problèmes de service.

Création d’une application Cloud Native : comment ça marche ?

Pour développer des applications Cloud Native, les piliers à considérer sont :

  • Les méthodes adaptées aux principes de DevOps de votre entreprise ;
  • L’utilisation d’APIs pour faciliter l’ensemble du processus ;
  • L’architecture logicielle ;
  • L’installation de conteneurs pour mobiliser facilement l’application.

Mais il importe aussi d’inculquer la culture de l’automatisation au sein de l’entreprise afin que chaque collaborateur soit convaincu de la nécessité du DevOps.